St-colomban.fr utilise des cookies pour faciliter votre navigation.

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur.

Connaître le passé pour aborder sereinement l'avenir

Mémorial de Besson : l'histoire de Ralph McKee

Le Dimanche 4 juillet 1943, le bombardier américain B17 n°42-5053 tombait en flammes au lieu dit Besson à « Saint-Colombin ».

Ce 4 juillet 1943, Ralph McKee occupait le poste de navigateur à bord de la forteresse volante. Après avoir été attaquée par la DCA et des chasseurs allemands Focke-wulf 190, le pilote déclencha le signal d’évacuation sur le système d’alarme d’urgence. Ralph McKee et sept autres aviateurs sautèrent en parachute de l’avion en feu. Ralph McKee atterrit entre les hameaux du Forcin et de l’Ouvradière. Il échappa aux Allemands, grâce à la complicité de Marcel Biret et Joël Dugast qui le cachèrent 3 jours à la ferme de la Lottrye à St Philbert de Grand Lieu. De là, les réseaux de la résistance organisèrent son évasion.

En 1958, à la demande insistante d’un journaliste de l’U.S.A.F. Ralph McKee a écrit l’histoire de son évasion qui va durer un peu plus de deux mois avant son retour à sa base en Angleterre. (Récit de l’évasion du navigateur Ralph Mckee en version originale ou en français)

Par la suite, Ralph McKee poursuivit des missions sur B29 durant la guerre de Corée, puis des missions de formation, de recherche et de développement jusqu’à sa retraite de l’U.S. Air Force le 1er septembre 1965, après 24 années de service. Puis, il fut engagé dans différentes missions d’ingénierie, au centre spatial Kennedy pour soutenir les programmes Apollo et de la navette spatiale, pendant 31 années.

A l’occasion de son 90ème anniversaire, ses filles Dianne et Helen ont relaté la naissance de Ralph le 19 septembre 1921, dans une ferme de l’état de l’Oklahoma aux Etats-Unis. Avec la crise de 1929, un ouragan en 1933, la vie était rude. Mais sa mère l’encouragea à travailler à l’école pour un avenir meilleur. Il devint major de son école. Le premier événement exceptionnel dont Ralph McKee se souvient de son enfance, est l’exploit de Charles Lindberg. Cet américain fut le premier pilote à rallier New York à Paris, sans escale et en solitaire en 1927. Ralph n’avait alors que 6 ans, mais c’est de là qu’est né sa passion pour l’aviation ! Jusqu’à 80 ans, Ralph McKee a piloté des avions et des planeurs. Par ailleurs, il est membre de « Mensa », un club international regroupant à travers la planète des personnes à fort potentiel intellectuel ! Il lit encore la constitution américaine au moins une fois par an et peut réciter des poèmes appris à l’école élémentaire.

Enfin, peu avant son 90ème anniversaire, le consul de France à St. Petersburg (Floride) lui a remis en 2011, l’insigne de la légion d’honneur.

Le comité colombanais du B17 lui a souhaité un joyeux anniversaire via une vidéo.

Ralph D. MCKEE est décédé le 4 février 2012, dans sa 90ème année.